Frontière

Nouveau record d’immigration en France : des résultats accablants pour le gouvernement

Les chiffres officiels de l’immigration ont été rendus publics par le ministère de l’Intérieur le 21 janvier 2020. Ils font état d’un nouveau record d’immigration avec 276 576 titres de séjour délivrés en 2019. Ce chiffre est en hausse de + 7% en un an, de + 20% en trois ans et de + 49% par rapport à la moyenne du quinquennat de Nicolas Sarkozy.

L’immigration économique connaît la plus forte hausse depuis l’élection d’Emmanuel Macron (+ 69% en trois ans). Les autres catégories sont également en forte hausse (au-delà de + 20% en trois ans), en dehors de l’immigration familiale qui est stable à un haut niveau (un tiers des titres de séjour délivrés).

Le nombre de nouvelles demandes d’asile atteint en 2019 un nouveau record historique : 132 614. Ce chiffre est en hausse de + 7% en un an et + 55% en trois ans. La France devient le 1er pays européen en nombre de nouvelles demandes d’asile.

Le nombre d’expulsions (« retours forcés ») n’augmente que de + 3 229 en 2019 pour atteindre un total de 18 906 alors même que la France a débouté du droit d’asile 59 065 migrants en 2019, ce qui signifie que le nombre d’immigrés illégaux présents sur notre sol continue de croître.

POSITION DES RÉPUBLICAINS

Ces chiffres accablants témoignent du laxisme migratoire d’Emmanuel Macron. Le gouvernement n’a pris aucune mesure pour réduire l’immigration : il a même étendu la réunification familiale aux frères et sœurs des réfugiés mineurs dans la loi asile et immigration d’avril 2018. Pire, les quotas sur l’immigration économique, envisagés depuis novembre dernier, visent à l’augmenter et non à la réduire. Le gouvernement compte aussi doubler l’immigration étudiante alors qu’elle est déjà largement détournée.

NOS PROPOSITIONS 

Nous réitérons les propositions fortes que nous faisons depuis des mois pour que la France reprenne enfin le contrôle en se dotant d’une véritable politique migratoire. C’est aux Français de décider qui entre en France.

Rappel de trois de nos propositions :

  • Pour arrêter l’immigration illégale, il est impératif d’étudier les demandes d’asile en amont de l’arrivée sur le sol européen dans des centres internationaux sur les rives Sud de la Méditerranée ou dans les pays d’origine. La seule manière de dissuader l’immigration illégale et d’éviter les tragédies en Méditerranée, c’est d’instaurer une règle claire : si vous entrez illégalement en Europe, vous n’avez aucune chance d’obtenir un titre de séjour.
  • Pour réduire l’immigration légale qui dépasse largement nos capacités d’intégration, nous proposons d’inscrire dans notre Constitution un plafond d’immigration annuel voté par le Parlement.
  • Nous proposons également de remplacer l’Aide médicale de l’État (AME) par une Aide médicale d’urgence (AMU) pour ne prendre en charge que les soins d’urgence (comme le font 24 pays de l’Union européenne sur 28).

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.